Soupçons d'achat de votes à Corbeil-Essonnes : 5 interpellations

(Antonin Sabot Radio France)

Cinq personnes ont été interpellées lundi matin, dont deux à Corbeil-Essonnes, dans le cadre de l'enquête sur de supposés achats de voix dans cette commune, fief du sénateur UMP Serge Dassault.

La police a procédé lundi matin à cinq interpellations dans
l'enquête sur des soupçons d'achat de voix à Corbeil-Essonnes, fief du sénateur
UMP Serge Dassault.

Des perquisitions auraient également été menées chez des
particuliers de cette commune d'Ile-de-France ainsi qu'à Saint-Fargeau-Ponthierry,
en Seine-et-Marne, indique une source proche du dossier, sans préciser l'identité
des personnes interpellées et perquisitionnées.

Une enquête sur les municipales de 2008, 2009 et 2010

Ces opérations de police interviennent alors que les juges
financiers parisiens Serge Tournaire et Guillaume Daïeff conduisent une instruction
visant Serge Dassault pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de
biens sociaux.

Ils s'intéressent notamment aux élections municipales de 2008,
2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes, remportées par Serge Dassault puis par son
bras droit Jean-Pierre Bechter.

Il y a cinq jours, le Sénat a refusé de lever l'immunité
parlementaire de Serge Dassault, réclamée par les deux magistrats, avec le
soutien du parquet.

►►► A LIRE AUSSI | Le Sénat refuse de lever l'immunité de Serge
Dassault

Vous êtes à nouveau en ligne