Loi sur le harcèlement sexuel abrogée : "J'ai tout perdu, il a tout gagné"

Clément Le Goff et Philippe Jasselin - France 2

Samira accusait son chef de l'avoir harcelée sexuellement en 2008. Sa plainte a été jugée irrecevable mercredi à la suite de l'abrogation de la loi par le Conseil constitutionnel. France 2 l'a rencontrée.

Samira, 40 ans, est sortie du tribunal mercredi 9 mai désespérée et révoltée. La plainte de cette femme, qui accusait son supérieur de l'avoir harcelée sexuellement à plusieurs reprises en 2008, a été jugée irrecevable par la 31e chambre correctionnelle de Paris à la suite de l'abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel quelques jours auparavant par le Conseil constitutionnel. Les reporters de France 2 l'ont rencontrée au lendemain de la décision du tribunal.

Vous êtes à nouveau en ligne