Remise en liberté du chauffard meurtrier, contrôlé positif au cannabis

(Maxppp)

Il a expliqué s'être endormi au volant, et n'avoir été réveillé que par le choc - qui a tué un nourrisson de sept mois. Le juge l'a mis en examen, et remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le parquet de Montpellier fait appel, et demande son incarcération.

Le drame s'est produit samedi après-midi à Pérols, près de Montpellier. La voiture d'un couple est violemment percutée par l'arrière à un rond-pont. Le bébé de sept mois, pourtant correctement attaché dans un couffin, est projeté contre le siège du conducteur - la sangle qui retenait le siège a cédé sous la violence du choc. Il meurt dans la soirée.

Placé en garde à vue, le chauffard, contrôlé positif au cannabis, a expliqué avoir eu un moment d'absence. "Je me suis réveillé lors de l'accident" , a-t-il expliqué. 

L'homme a été mis en examen pour homicide involontaire par imprudence, non-maîtrise du véhicule et conduite sous l'emprise de stupéfiants, ce qui est une circonstance aggravante. Mais placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de conduire et obligation de rester dans le département de l'Hérault.

Pas suffisant, a estimé le parquet. Qui a requis son incarcération. Pour faire un exemple, dans un département où la conduite sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool est monnaie courante, selon le procureur.

Vous êtes à nouveau en ligne