Quatre personnes en garde à vue après la profanation d'un cimetière dans les Ardennes

Le cimetière de Saint-Etienne-à-Arnes (Ardennes), où a eu lieu la profanation.
Le cimetière de Saint-Etienne-à-Arnes (Ardennes), où a eu lieu la profanation. (CAPTURE GOOGLEMAPS / FTVI)

ARDENNES - Les quatre personnes sont originaires des environs, selon France 3 Champagne-Ardenne.

Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la profanation de 45 tombes de soldats allemands à Saint-Etienne-à-Arnes (Ardennes), a indiqué mardi 10 juillet le procureur de Charleville-Mézières.

Deux mineurs et deux jeunes majeurs se sont présentés lundi soir au commissariat de police de Reims pour se dénoncer, a expliqué le procureur. Selon France 3 Champagnes-Ardenne, il s'agit de jeunes Ardennais originaires des environs. Le site de France 3 précise que la profanation du cimetière serait le résultat d'une soirée trop arrosée et qui aurait dégénéré.

La découverte des croix arrachées dans ce cimetière militaire allemand avait jeté une ombre sur le 50e anniversaire de la réconciliation franco-allemande, dimanche. François Hollande avait ainsi condamné ces agissements.