PSA condamné pour licenciements illégaux à Aulnay

(Manifestation de salariés de PSA Aulnay en 2013. © Maxppp)

161 anciens salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, fermée en 2014, ont obtenu gain de cause devant le conseil des prud'hommes, a annoncé leur avocat. La direction ne confirme toutefois pas encore cette décision. Ils contestaient le motif économique de leur licenciement qui date de mai 2013. Selon la Justice, le site a été fermé sans aucun motif valable.

L'avocat des 161 salariés de PSA Aulnay qui contestaient leur licenciement en 2013 estime que "justice est rendue ". "Sur les principes, enfin la vérité est faite, il n'y avait pas de justification, de raison au licenciement de près de 3.000 personnes ", se félicite Fiodor Rilov.

La direction de PSA a pris acte du jugement.. Elle précise tout de même que les motifs ne seront communiqués qu'en fin de journée, mais que les condamnations prononcées ne remettent pas en cause le motif économique de la fermeture d'Aulnay. Le site a été fermé dans le cadre du plan de restructuration qui avait vu la suppression de 11.000 postes entre 2011 et 2013, pour restaurer la compétitivité du groupe. 

L'avocat des 161 ex-salariés de PSA-Aulnay, Fiodor Rilov, se félicite de la condamnation du groupe pour licenciements illégaux
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne