VIDEO. Xynthia : les habitants réagissent à la condamnation du maire

France 3

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer vient d'être condamné à quatre ans de prison ferme. Une peine saluée par les familles des victimes.

Quatre ans après la tempête Xynthia, l'ancien maire de la Faute-sur-Mer, René Marratier, a été condamné à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel des Sables-d'Olonne, vendredi 12 décembre. "Je pense que j'ai été le bouc émissaire de la situation, ça avait valeur de symbole pour les services l'Etat. On détruit humainement un élu de la République", a déclaré l'édile au micro de France 3.

"Condamnation exemplaire"

 
Pour les familles des victimes, le jugement a valeur d'exemple. "C'est une condamnation exemplaire qui servira pour les communes où les élus prennent des décisions tendancieuses sur le littoral", lâche un sinistré. "Le procès est une façon d'espérer que ça ne recommence pas ailleurs, que les maires réfléchissent un peu", explique Elisabeth Tabary, une victime de la tempête.
 
Les élus sont soupçonnés d'urbaniser le littoral en prenant à la légère les risques environnementaux. "Le maire est responsable de tout, mais il n'est jamais tout seul.  Il y a un contrôle de légalité par l'Etat", souligne Albert Larrousset, maire de Guéthary dans les Pyrénées-Atlantiques.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne