Procès des attentats de janvier 2015 : replongée dans l’attaque antisémite de l’Hyper Cacher

France 2

La Cour d’assises spéciale de Paris replonge lundi 21 septembre dans l’horreur de la prise d’otages de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. L’attaque avait fait quatre morts.

Personne n’a oublié l’attaque de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier 2015 à Paris. Le procès de ces attentats va entrer dans une nouvelle phase, lundi 21 septembre. Après la tuerie de Charlie Hebdo et l’assassinat d’une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine), la Cour d’assises spéciale va examiner la prise d’otages de l’Hyper Cacher, le 9 janvier 2015 à 13h05 lorsque Amedy Coulibaly a fait irruption dans le magasin, tuant quatre personnes, employés et clients, pendant que ces complices, les frères Kouachi, étaient réfugiés dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Après quatre heures d’un huis clos glaçant, la BRI et le Raid donnent l’assaut, tuent le terroriste et libèrent les otages.

Une attaque antisémite

A 16 heures, Anne Hidalgo, la maire de Paris, sera entendue comme témoin. Une présence controversée dans la mesure où elle n’était pas prévue au planning. Certains avocats redoutent, disent-ils, une possible récupération politique. Quoi qu’il en soit, la prise d’otage de l’Hyper Cacher illustre une autre dimension des attaques de 2015 : l’antisémitisme, indique le journaliste de France Télévisions Éric Pelletier, depuis le Palais de justice de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne