Procès des attentats de janvier 2015 : le témoignage du jeune joggeur, la "victime oubliée"

FRANCE 2

Quelques heures après la tuerie à Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, un jeune homme est blessé par trois tirs lors de son jogging. Il va livrer son témoignage devant la cour jeudi 17 septembre.

Jeudi 17 septembre, pour le onzième jour d’audience du procès des attentats de janvier 2015, c’est une "victime oubliée" qui témoignera à la barre. Il s’agit d’un joggeur, qui a reçu trois balles dans le corps à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), le 7 janvier 2015, quelques heures après la tuerie à Charlie Hebdo. C’est la même arme qui a été utilisée à Montrouge (Hauts-de-Seine) et qui a été retrouvée à l’Hyper Cacher, près d’Amedy Coulibaly.

Qui est l’auteur des tirs ?

Ce joggeur est le seul pour lequel on ignore toujours l’auteur des coups de feu. Les enquêteurs ont un temps pensé à un tir d’entraînement d’Amedy Coulibaly, mais le jeune homme est formel, ce n’est pas lui. Il a un temps pensé reconnaître Amar Ramdani, l’un des accusés qui se trouve aujourd’hui dans le box. Mais l’enquête a écarté cette piste. Après des dizaines d’opérations, le joggeur a encore des difficultés, des douleurs mais il tient à être présent pour raconter ces trois tirs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne