Attentat dans les Yvelines : Charlie Hebdo au coeur de la menace

France 2

L'attaque terroriste de Conflans-Sainte-Honorine intervient en plein procès de l'attentat de Charlie Hebdo, et trois semaines après l'attaque au hachoir devant les anciens locaux de l'hebdomadaire satirique.

L'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, qui a coûté la vie à un professeur d'histoire vendredi 16 octobre, intervient trois semaines jour pour jour après l'attaque perpétrée devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, à Paris. L'attentat islamiste a été commis en plein procès des attentats de janvier 2015. Les audiences se sont ouvertes le mercredi 2 septembre 2020, à Paris. La veille, mardi 1er septembre, Charlie Hebdo republie les caricatures de Mahomet. Les dessins déclenchent des manifestations dans plusieurs pays du monde, en particulier au Pakistan, en Inde et en Turquie.

"C'est une spirale vers l'islamofascisme"

Patrick Pelloux, médecin urgentiste et ancien collaborateur de Charlie Hebdo, est présent sur le plateau du 13 Heures samedi 17 octobre. "Ce n'est pas un tournant, c'est une spirale vers l'islamofascisme qui est en train de prendre de plus en plus de vitesse en France et qui se sert de ce qui vient de se passer pour sidérer un peu plus le pays et empêcher la République de fonctionner", pense Patrick Pelloux, qui craint l'autocensure chez les enseignants. Il attend de l'exécutif qu'il légifère et encadre les réseaux sociaux, à l'origine d'un harcèlement envers le professeur d'histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne