Le procès en appel de Georges Tron se tiendra du 21 avril au 15 mai 2020

Le maire (LR) de Draveil (Essonne), Georges Tron, le 15 novembre 2018 à Bobigny (Seine-Saint-Denis).
Le maire (LR) de Draveil (Essonne), Georges Tron, le 15 novembre 2018 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

En première instance, l'ex-secrétaire d'Etat et actuel maire de Draveil, accusé de viols par deux ex-collaboratrices, a été acquitté. Mais le parquet général a fait appel du verdict de la cour d'assises de la Seine-Saint-Denis.

Un deuxième procès au printemps 2020. Accusé de viols et d'agressions sexuelles par deux ex-collaboratrices, Georges Tron, ancien secrétaire d'Etat sous Nicolas Sarkozy et actuel maire de Draveil (Essonne), sera jugé en appel du 21 avril au 15 mai 2020, a appris franceinfo auprès d'une source proche du dossier et d'une source judiciaire, mercredi 12 juin. Son ex-adjointe à la Culture, Brigitte Gruel, sera également rejugée. Le procès se tiendra devant la cour d'assises de Paris.

Georges Tron et Brigitte Gruel ont été acquittés le 15 novembre, au terme d'un procès de quatre semaines devant les assises de Seine-Saint-Denis. Le parquet général a fait appel de ce verdict cinq jours après. Car l'avocat général avait requis six ans de prison contre George Tron et quatre ans contre Brigitte Gruel, tous deux âgés de 61 ans. Il avait aussi demandé cinq ans d'inéligibilité et leur inscription sur le fichier des délinquants sexuels. Mais la thèse d'un "pervers narcissique" ayant "abusé de son pouvoir" pour "vampiriser ses victimes" n'avait pas convaincu la cour d'assises.

Dans ses motivations, la cour d'assises avait estimé que Georges Tron et Brigitte Gruel "avaient bien participé à des ébats sexuels en présence de tiers" dans un "contexte général hypersexualisé". Et que, si les "scènes à caractère sexuel évoquées par les plaignantes" étaient "avérées", ces dernières n'étaient pas en "situation de contrainte". Georges Tron et Brigitte Gruel ont toujours contesté l'existence de telles scènes.

Vous êtes à nouveau en ligne