Le parquet fait appel de l'acquittement de Georges Tron, accusé de viols

Le maire de Draveil (Essonne), Georges Tron, quitte la cour d\'assises de Bobigny (Seine-Saint-Denisà, le 15 novembre 2018.
Le maire de Draveil (Essonne), Georges Tron, quitte la cour d'assises de Bobigny (Seine-Saint-Denisà, le 15 novembre 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

L'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique avait été jugé pour viols et agressions sexuelles sur deux anciennes employées de la mairie de Draveil.

Le parquet a fait appel, mardi 20 novembre, de l'acquittement de Georges Tron et de Brigitte Gruel. L'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique et maire de Draveil (Essonne) a été acquitté le 15 novembre lors de leur procès, par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis. L'élu des Républicains était accusé aux côtés de son ex-adjointe Brigitte Gruel de viols et agressions sexuelles sur deux anciennes employées municipales.

L'avocat général avait requis respectivement six et quatre ans de prison contre les deux accusés, cinq ans d'inéligibilité et leur inscription sur le fichier des délinquants sexuels, rappelle le parquet général dans un communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne