Georges Tron : une deuxième audience après un procès raté

France 2

Le procès de Georges Tron s'est ouvert mardi 23 octobre à Bobigny en Seine-Saint-Denis. Les précisions sur place du journaliste Dominique Verdeilhan.

En décembre 2017, le premier procès de Georges Tron, accusé de viols par deux anciennes employées municipales, n'avait pas pu être mené jusqu'au bout à cause de plusieurs rebondissements. Le journaliste Dominique Verdeilhan est en duplex du palais de justice de Bobigny en Seine-Saint-Denis pour évoquer le nouveau procès ouvert mardi 23 octobre. "On sait qu'il suffit d'un rien pour que tout s'enflamme. La justice a tout fait pour calmer les esprits. D'abord on a changé le président des assises", explique notre journaliste.

Vers un non-lieu ?

La justice a donc décidé de se donner du temps cette fois et prévoit un mois d'audience contre neuf jours lors du premier procès. "Dans ce dossier, rien n'est établi, il n'y a aucune certitude. Lors de l'instruction, de nombreux magistrats avaient considéré que Georges Tron devait bénéficier d'un non-lieu, autrement dit que ce procès n'avait pas raison d'être", conclut Dominique Verdeilhan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne