Eva Joly et Noël Mamère lâchent Florence Lamblin

Eva Joly s\'entretient avec Noël Mamère avant une conférence de presse, le 30 novembre 2011 à Paris.
Eva Joly s'entretient avec Noël Mamère avant une conférence de presse, le 30 novembre 2011 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Mise en examen pour blanchiment, l'élue écologiste parisienne doit démissionner, selon les deux ténors d'EE-LV, qui invoquent la loi et la morale.

Les ténors écologistes se joignent à l'appel. Après l'UMP et le PS, c'est au tour d'élus Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV) de réclamer, lundi 15 octobre, la démission de Florence Lamblin, qui pourtant refuse d'abandonner ses mandats. La maire adjointe et conseillère du 13e arrondissement de Paris est mise en examen pour blanchiment dans le cadre d'une enquête sur un trafic de drogue.

FTVi détaille les motivations de Noël Mamère et Eva Joly, qui tous deux appellent au départ de Florence Lamblin.

Noël Mamère brandit la loi...

"Quand on est un élu, on est en règle avec la loi." Le député-maire de Bègles est le premier écologiste à réclamer la démission de la maire adjointe EE-LV, lundi sur France Inter. Avec un angle d'attaque légal : Noël Mamère note que Florence Lamblin nie tout blanchiment, mais qu'elle reconnaît une fraude fiscale.

"Si c'est de la fraude fiscale, il faut qu'elle démissionne immédiatement de ses fonctions, puisqu'elle reconnaît elle-même qu'elle n'est pas en règle avec la loi", affirme l'écologiste.

... et Eva Joly la morale

"Madame, démissionnez." L'ancienne candidate EE-LV à la présidence de la République estime que Florence Lamblin, qu'elle dit ne pas connaître, "doit démissionner de ses fonctions d'élue (...) sans qu'aucune excuse ne vienne différer l'absolue nécessité de ce départ".

Reprenant sur Rue89 l'argumentaire légaliste de Noël Mamère, Eva Joly y ajoute une dimension éthique. Elle parle de "faute au regard de la morale publique" et présente l'évasion fiscale comme "une gangrène qui impuissante l'Etat, abîme l'esprit d'égalité et, ce faisant, détruit notre contrat social".

Vous êtes à nouveau en ligne