Pickpockets : nouvelles techniques et interpellations sans suite

FRANCE 2

Dans les transports en commun, les jeunes pickpockets renouvellent sans cesse leur manière d'aborder les touristes afin de leur voler leurs effets personnels.

Dans les transports en commun, ils travaillent en groupe, de mieux en mieux organisés. Les jeunes pickpockets inventent sans cesse de nouvelles techniques pour ne pas se faire repérer et ciblent en priorité les touristes qui tentent de se protéger, souvent en vain. À Lyon (Rhône), France 2 a pu suivre une équipe en civil de la police des transports, ce jour-là à la poursuite d'un réseau de Bosniennes. Ils surveillent les environs quand soudain, un collègue appelle du renfort. Un jeune pickpocket vient d'être interpellé par un policier en civil qui le prenait en filature. Pris en flagrant délit, il sera placé en garde à vue avant d'être éventuellement présenté à un juge. Mais la justice est débordée, surtout en ce qui concerne les mineurs. Les pickpockets agissent en toute impunité.

Nouvelles techniques

Les pickpockets renouvèlent sans arrêt leurs techniques. La dernière en date est un sac en bandoulière, dans le métro parisien. Dans une rame bondée, ils camouflent leurs mains pour voler en toute discrétion. Systématiquement, la justice relâche les mineurs après leur interpellation. À plus grande échelle, chaque réseau démantelé laisse place à un petit nouveau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne