Photos de Kate Middleton seins nus : le magazine "Closer" condamné à des amendes maximales et à verser 100 000 euros au couple princier

Le magazine \"Closer\" avait publié, en 2012, des photos seins nus de Kate Middleton. 
Le magazine "Closer" avait publié, en 2012, des photos seins nus de Kate Middleton.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

En 2012, le magazine people avait provoqué un scandale en publiant des photos de la princesse britannique Kate Middleton seins nus. 

L'affaire remonte à septembre 2012. A l'époque, la poitrine de Kate Middleton exposée sur papier glacé avait choqué la couronne britannique. Mardi 5 septembre, la directrice de la rédaction et le directeur de la publication du magazine Closer ont chacun été condamnés à la peine maximale de 45 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Nanterre. La duchesse et son époux William, deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique, ont par ailleurs chacun obtenu plus de 50 000 euros de dommages et intérêts.

Lors de l'audience début mai, maître Jean Veil avait réclamé la somme de 1,5 million d'euros, à la hauteur du "choc" suscité par la diffusion des photos, avait expliqué l'avocat du couple princier. Il avait lu une lettre dans laquelle le prince William dénonçait des faits "particulièrement douloureux car ils nous rappellent le harcèlement à l'origine du décès de (sa) mère".

Des images prises au bord d'une piscine du Luberon

Les images ont été prises au téléobjectif alors que le couple se reposait au château d'Autet, dans le Luberon. Soit un an et demi après leur mariage. La duchesse de Cambridge n'est vêtue que d'un simple bas de maillot de bain. La famille royale interdit strictement de publier de telles clichés.

Une semaine avant Closer, le 7 septembre 2012, le journal régional La Provence avait aussi publié une photo de la duchesse en maillot de bain. Le directeur de la publication de l'époque a été condamné à 1 500 euros d'amende avec sursis. La photographe écope elle d'une amende de 1 000 euros avec sursis. Ils devront aussi verser 3 000 euros de dommages et intérêts au couple princier.

Vous êtes à nouveau en ligne