VIDEO. Un accompagnement après la prison, clé de la réinsertion

S. BERNUCHON, D. DAHAN, O. LECOINTE, T. DESTERNES, V. CASTEL / FRANCE 2

Le projet de loi de lutte contre la récidive, présenté mercredi en Conseil des ministres, vise à favoriser les alternatives à l'incarcération.

L'association L'îlot lui a offert une "seconde chance". Après cinq ans de prison, un ancien détenu a été accueilli par une association de réinsertion à Paris, qui lui a proposé un logement et surtout un accompagnement. Parmi les activités, des cours de droit du travail, animés par une avocate qui cherche à préparer les condamnés à un retour dans le monde professionnel. Pour certains, l'association est l'occasion d'une prise de conscience et le berceau de projets à long terme.

"Je purge toujours ma peine", raconte un détenu, placé sous surveillance électronique avec un bracelet. "Quand je sors de la formation, je suis obligé de rentrer à la maison directement, avec des horaires très stricts à respecter." Les mesures alternatives à la prison sont au cœur du projet de loi contre la récidive, présenté mercredi 9 octobre par la ministre de la Justice, Christiane Taubira, au Conseil des ministres.

Vous êtes à nouveau en ligne