Patrick Amoyel, psychanalyste spécialiste du jihadisme, mis en examen et écroué pour viols

Patrick Amoyel lors d\'une intervention sur BFM TV.
Patrick Amoyel lors d'une intervention sur BFM TV. (CAPTURE D'ECRAN BFM TV)

Patrick Amoyel, psychanalyste et figure de la lutte contre la radicalisation islamiste, a été mis en examen et écroué jeudi à Nice. Il est accusé de viols sur mineure et d'exercice illégal de la médecine.

Le psychanalyste Patrick Amoyel, fondateur de l’association Entr’Autres à Nice qui travaille sur les ressorts de la radicalisation islamiste, a été mis en examen et écroué jeudi 27 avril pour "viols par personne ayant autorité" et "exercice illégal de la médecine", a appris France Bleu Azur de source judiciaire. Les faits n'ont aucun lien avec son travail sur l'islam radical.

Aucun diplôme nécessaire pour exercer

Patrick Amoyel est accusé de viols pour des faits commis entre 2011 et 2013 sur une jeune femme agée de 16 ans en 2011. Elle a porté plainte fin 2016. Les faits se seraient déroulés dans son cabinet de psychanalyse, à Nice. Se présentant à la fois comme psychothérapeute, chiropracteur ou psychologue, il n'avait en fait aucun des diplômes nécessaires pour exercer. Une seule plainte a été enregistrée mais les investigations se poursuivent pour tenter de retrouver d'autres victimes éventuelles.

Figure de la lutte contre la radicalisation

L'association Entr'autres intervient auprès de jeunes radicalisés. Elle était soutenue par les pouvoirs publics. Patrick Amoyel était devenu une figure de la lutte contre la radicalisation islamiste. Il organisait des colloques et supervisait la formation des agents publics sur cette question.

Vous êtes à nouveau en ligne