"Paris Plages" : une information judiciaire ouverte contre les éditions 2012 et 2013

\"Paris-Plage\" sur les quais de Seine en 2013. 
"Paris-Plage" sur les quais de Seine en 2013.  (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Une information judiciaire a été ouverte contre les éditions 2012 et 2013 de "Paris Plages". L'enquête porte sur le financement des deux évènements. Une perquisition a été menée dans les locaux de la mairie de Paris. 

La justice s'intéresse au financement de "Paris Plages". Une information judiciaire concernant les éditions 2012 et 2013 a été ouverte. À la demande d'un juge d'instruction, une perquisition a été menée dans les locaux de la mairie de Paris confirme celle-ci dans un communiqué publié jeudi 23 février.

L'enquête fait suite à la publication d'un rapport de la chambre régionale des comptes. Publié en septembre 2015, il avait été présenté et débattu en conseil de Paris. Le texte faisait apparaitre qu'une partie des factures liées aux dépenses techniques (les structures, les décors, les aménagements) avait été réglée par des partenaires privés. Une méthode susceptible de contrevenir au principe d'universalité budgétaire et au code des marchés publics.

La Ville de Paris réagit dans un communiqué

La Ville de Paris assure dans son communiqué qu'elle "tient à ce que toute la transparence soit faite sur ce point. L’information judiciaire qui vient d’être ouverte permettra de préciser si ce mécanisme utilisé sous la précédente mandature était régulier."

Toujours selon elle, depuis la publication de ce rapport, "les factures directement imputables à l'organisation de l'évènement sont désormais intégralement réglées par la collectivité."

Vous êtes à nouveau en ligne