Panama papers : la Société générale poursuit Mélenchon et Kerviel pour diffamation

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La Société générale mise en cause dans l'affaire des Panama papers annonce son intention d'attaquer le député européen Jean-Luc Mélenchon , son ancien trader Jérome Kerviel et son avocat Me David Koubbi pour "diffamation". Dans un communiqué, la banque évoque "des propos calomnieux tenus à l’encontre de Société générale et ses dirigeants  par M. Mélenchon et les membres du comité de soutien de Jérôme Kerviel".

Et la banque prend le soin de rappeler que Jérôme Kerviel "a été condamné au pénal à plusieurs reprises pour faux et usage de faux et abus de confiance". Toujours dans le communiqué, la banque indique qu'elle "ne laissera pas proférer de telles accusations à l’encontre de l’entreprise et de ses dirigeants."

 Ce jeudi matin, sur France Info, Jean-Luc Mélenchon avait dit vouloir "la mise sous tutelle ou la réquisition de la Société générale"  considérant  que la banque, "avec ses 1.000 sociétés off-shore" était "une espèce d'industrie de la triche, de la fraude et de la combine."  

Sur France Info, l'ex-trader de la société Générale, Jérôme Kerviel  lui, avait dénoncé "l'impunité" de son ancien employeur.   Selon lui, "Société générale dispose d'appuis et de protections, et la question aujourd'hui pour nous est de savoir qui, comment, pourquoi et de quel droit.". 

A France Info, nous avons bien sûr et à plusieurs reprises demandé à la Société Générale de venir sur l’antenne pour répondre à ces propos. Pour l’instant, la banque n’a pas souhaité réagir au-delà du communiqué publié ce jeudi soir.

Vous êtes à nouveau en ligne