Outrage au président de la République : 2 mois de prison avec sursis

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Il avait crié "fils
de pute
" une seule fois lors d’un déplacement de Nicolas Sarkozy à la
Défense le 5 décembre dernier. Devant le tribunal correctionnel de Nanterre,
cet homme de 23 ans a expliqué qu’il ne visait personne en particulier et qu’il
était énervé après une dispute avec (sa) petite-amie.

 Mais selon le témoignage cité à l'audience d'un commissaire présent sur place, à ce moment là, le jeune homme "ne
pouvait s'adresser qu'au président de la République, puisque ce dernier était
entouré  de ministres femmes".

  A partir de cette déposition, la
représentante du ministère public, a estimé
qu'il y avait bien outrage au président Sarkozy. Elle a donc requis deux mois
d'emprisonnement avec sursis assorti de l'obligation d'accomplir un travail
d'intérêt général de 70 heures.