Nourriture périmée récupérée : trois personnes jugées dans l'Hérault

(Des produits alimentaires jetés présentés par France Nature Environnement © MAXPPP)

Un procès symbolique ce mardi devant le tribunal correctionnel de Montpellier, celui de trois personnes accusées de vols de nourriture périmée jetée par un supermarché de Frontignan.

 Ce 27 mai 2014, le réfrigérateur est vide. Adrien, Mike et Léa qui vivent dans un squat à Montpellier et n'ont que quelques centaines d'euros chaque mois pour vivre décident de faire la tournée des supermarchés qui le soir jettent leurs invendus dont la date de consommation est dépassée.

Le trio se rend à Frontignan, à une vingtaine de kilomètres de Montpellier. Et ramasse comme ils en ont l'habitude plusieurs poubelles laissés par Intermarché. Le problème c'est que ces poubelles se trouvent dans la cour intérieure du magasin. Le procureur de la république considère donc qu'il y a vol.

L'avocat du trio, M°Jean-Marc Gandini plaidera lui l'état de nécessité :**

"L'état de nécessité les a contraint de se nourrir de cette façon-là. Le scandale c'est que dans la France de 2015, autant de personnes se nourrissent en faisant les poubelles".

 

Nourriture périmée récupérée : trois personnes jugées dans l'Hérault - reportage Claire Mourtade
--'--
--'--

La ligue des droits de l'Homme a appelé à la mobilisation cet après-midi devant le tribunal pour dénoncer le gâchis alimentaire. Le collectif des Gars'Pilleurs qui récupèrent de la nourriture périmée pour la redistribuer aux plus démunis espère lui que les supermarchés s'occupent eux même de cette redistribution au lieu de jeter.

Vous êtes à nouveau en ligne