Nord : le parquet ouvre une enquête sur La Citadelle, un bar d'ultradroite à Lille

Manifestation contre l\'ouverture du bar La Citadelle, à Lille, le 19 novembre 2016.
Manifestation contre l'ouverture du bar La Citadelle, à Lille, le 19 novembre 2016. (JULIEN PITINOME / NURPHOTO / AFP)

Cet établissement privé sert de local à l'organisation d'ultradroite Génération identitaire.

Le parquet de Lille (Nord) a annoncé, mercredi 12 décembre, l'ouverture d'une enquête préliminaire sur un bar privé d'ultradroite du centre-ville, après la diffusion d'un documentaire au sujet de l'organisation Génération identitaire et de ce lieu qui sert de local de réunion, La Citadelle. Le reportage, tourné en caméra cachée par "Louis", un journaliste d'Al-Jazeera, montre que les propos racistes, menaces d'attentats et le recours à la violence sont monnaie courante, dans les discussions des membres de Génération identitaire.

"Des actes de violence révoltants", selon Aubry

"Au regard des violences et des propos tels qu'ils apparaissent dans ce reportage, le procureur a décidé d'ordonner une enquête préliminaire, confiée à la direction départementale de la sécurité publique du Nord, en vue de caractériser des infractions pénales susceptibles d'entraîner des poursuites au-delà des mesures administratives relevant des autorités compétentes", a annoncé le parquet dans un communiqué transmis à l'AFP.

La maire de Lille, Martine Aubry avait saisi le préfet, mardi, pour demander la fermeture de La Citadelle. Le documentaire "révèle des propos insupportables tenus par des membres de Génération identitaire, au sein notamment des locaux du club privé La Citadelle", écrit Martine Aubry dans un communiqué. "Ce documentaire montre également des actes de violence révoltants et des expressions particulièrement préoccupantes", poursuit l'élue.

Vous êtes à nouveau en ligne