Nièvre : le "dentiste de l'horreur" condamné à huit ans de prison ferme

France 3

Le tribunal de Nevers a condamné, ce mardi 26 avril au matin, l'ex-dentiste Mark Van Nierop à huit ans de prison ferme pour avoir mutilé des dizaines de patients. Une satisfaction pour les victimes après quatre années de combat judiciaire.

Le docteur Van Nierop, dentiste néerlandais de 51 ans, est condamné à huit ans de prison ferme. Radié à vie, celui que l'on surnomme ici le "dentiste de la mort", ne pourra plus jamais exercer son métier. "Je suis très émue et soulagée, c'était le maximum demandé. Cela veut dire qu'il est reconnu coupable et nous, reconnues victimes", explique Nicole Martin, Président du collectif des victimes.   

Plus de 2800 victimes

En 2008, lorsque le docteur Van Nierop installe son cabinet dans la petite ville de Château-Chinon (Nièvre), les habitants qui n'avaient plus de dentiste depuis des années l'accueillent comme un sauveur. En cinq ans, il va faire plus de 2 800 victimes. Toutes escroquées et mutilées comme une femme à qui il a arraché douze dents en une seule séance. "Vu le nombre de personnes qui ont été mutilées, je pense qu'il aurait pu avoir un peu plus", explique Sylviane Boulesteix, victime du dentiste. Pour les victimes, au-delà du traumatisme, il y a aussi les pertes financières exorbitantes.
À l'énoncé du jugement, l'ex-dentiste assommé de calmants n'a pas réagi. Comme depuis le début du procès, il n'a pas eu un mot pour ses victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne