NDDL : le centre de Nantes dévasté, le maire porte plainte

(Stephane Mahe Reuters)

Le maire de Nantes Patrick Rimbert souhaite porter plainte contre X pour tous les dégâts qui ont eu lieu lors de la mobilisation de samedi contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Je porterai plainte et j'aiderai les personnes qui ont eu des problèmes à porter plainte, je mettrai à leur disposition un cabinet d'avocat " a expliqué le maire de Nantes Patrick Rimbert au lendemain de la mobilisation contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Compte tenu de la violence, compte tenu du nombre, je pense que la police a fait vraiment son travail et a essayé de contenir , c'est tout ce qu'on pouvait faire " pousuit-il.

Huit policiers ont été blessés lors de la mobilisation et les rues de Nantes portent encore ce dimanche les traces des violences qui ont émaillé la manifestation. Des vitrines ont été brisées, dont celle d'une agence du groupe Vinci, concessionnaire du projet d'aéroport et des bâtiments ont été incendiés.

De nombreux projectiles ont été jetés sur les forces de l'ordre : bouteilles, canettes, billes d'acier, pavés.

Les policiers ont répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

Le Premier ministre et ancien maire de Nantes Jean-Marc Ayrault a "condamné avec la plus grande fermeté les actes violents ".

A LIRE AUSSI ►►► Nantes : scènes de dévastation après la mobilisation contre NDDL

Vous êtes à nouveau en ligne