"Mur des cons" : non-lieu requis pour la présidente du Syndicat de la magistrature

(la diffusion par le site Atlantico d'une vidéo de ce panneau avait suscité un déchaînement de protestations à droite. © Capture d'écran Atlantico)

Le parquet de Paris a requis un non-lieu pour la présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres, dans l'affaire du "Mur des cons", en estimant les faits prescrits.

Françoise Martres, la présidente du Syndicat de la Magistrature, pourrait finalement ne pas être poursuivie.  Les faits sont prescrits, estime le parquet de Paris, qui a requis un non-lieu pour la présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres, dans l'affaire du "Mur des cons".

Mise en examen pour injures publiques

En avril 2013, la diffusion par le site Atlantico d'une vidéo de ce panneau, installé dans le local du SM à Paris, avait suscité un déchaînement de protestations à droite. Il appartient désormais à la juge d'instruction d'ordonner ou non le renvoi en procès de Françoise Martres, qui a été mise en examen pour injures publiques après douze plaintes de personnalités épinglées sur le mur.

Vous êtes à nouveau en ligne