Mort d'un bébé dans le Gard : le père mis en examen pour homicide volontaire

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Il est soupçonné d'avoir jeté au sol son enfant de 8 mois, décédé des suites de ses blessures. Un jeune homme de 21 ans, qui s'est rendu aux gendarmes samedi matin après quatre jours de cavale, a été mis en examen ce dimanche.

Son comportement a beaucoup étonné le procureur de Nîmes Robert Gelli. "Particulièrement bavard" lors de sa garde à vue, le jeune homme "a refusé de s'exprimer devant le juge d'instruction" . En donnant sa version du drame, le suspect s'est également montré paradoxal, note le magistrat."D'une précision absolue et très poussée sur tout ce qui s'est passé avant et après la scène où l'enfant tombe" . l'homme dit n'avoir "plus aucun souvenir"   concernant la mort de l'enfant :"il voit le bébé par terre, il voit une dispute avec sa femme, il voit le bébé chuter mais il ne sait pas comment ni pourquoi" . Concernant sa responsabilité dans la chute de l'enfant, "il ne l'exclut pas, mais il ne le dit pas non plus" précise le magistrat.

Comment expliquer alors qu'il ait pris la fuite aussitôt après les faits ? Pendant sa garde à vue, le suspect a affirmé qu'il était parti "parce qu'il était en colère" contre la société.

Son ex-compagne, la mère du bébé, affirme qu'il a jeté à deux reprises le bébé au sol au cours d'une dispute qui a débuté parce qu'elle voulait mettre de la crème solaire à l'enfant. Lui explique "qu'il y a eu une série d'oppositions avec la mère sur plusieurs choses, le port du bob, l'alimentation par des petits pots qui ne sont pas naturels, une série de petites choses dont la crème solaire fait partie" précise le procureur de Nîmes.

Une expertise psychiatrique du suspect sera effectuée dans les prochains jours. Le juge des libertés doit par ailleurs décider de son placement ou non en détention provisoire.

Vous êtes à nouveau en ligne