Moirans : six mois à deux ans de prison ferme pour huit des douze prévenus

France 2

La sentence est tombée après les émeutes de Moirans. Des saccages et protestations contre le refus d'accorder une sortie de prison à un membre de la communauté des gens du voyage. Huit personnes ont été condamnées à des peines de six mois à deux ans de prison ferme. 

Il vient d'écoper de la peine la plus lourde : deux ans de prison ferme. Cet homme est accusé d'avoir joué un rôle très actif lors des émeutes. "C'est trop sévère", lâche-t-il au micro de France 2. Sur les douze prévenus, onze sont condamnés dont huit à des peines de prison ferme allant de six mois à deux ans. Ils sont condamnés pour avoir incendié 35 véhicules sur une route départementale. Certaines voitures étant jetées sur les voies pour bloquer la ligne SNCF Lyon-Grenoble.

Les victimes sont satisfaites

Ces gens du voyage protestaient contre le refus d'un juge d'autoriser la sortie de prison d'un délinquant. Il voulait assister aux obsèques de son frère. Le jugement rendu aujourd'hui va au-delà des peines requises par le procureur. Les victimes sont satisfaites à l'image de cette femme dont la voiture avait été incendiée. "On a été entendu en tant que victime. On peut croire à la justice de notre pays", explique Carole Kauffman. Les condamnés devront verser des dommages et intérêts aux victimes, dont plus de 200 000 euros à la SNCF.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne