Marseille va doter ses policiers municipaux de gilet pare-balles et de gomme-cogne

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La décision a été prise ce lundi en conseil municipal. Les brigades de la police municipale qui n'étaient équipées que de bâtons de défense et de bombes lacrymogènes, vont recevoir une panoplie presque complète d'armes non létales, autrement dit théoriquement non mortelles.

Protégés par des gilets
pare-balles, ils seront munis de pare-couteaux, d'armes non létales "de
type  Flash-Ball
", ainsi que
"d'armes à impulsion électrique de type Taser" . Cette mesure d'un coût
de 380.000 euros, a été approuvée par les élus de la majorité de
droite, UMP et centristes, et par les élus du PS. Seuls le PCF et les Verts ont
voté contre.  

Des décisions jugées insuffisantes par les syndicats:

"Les policiers municipaux se retrouvent face à des armes de guerre, mais même face à des armes de poing, il faut leur donner la possibilité de  riposter " a  plaidé Frédéric Foncel, secrétaire général du syndicat national des policiers municipaux.

Mieux armés, les policiers municipaux marseillais seront aussi plus nombreux puisque cent nouveaux sont en
cours de formation. En septembre, ils seront 340 au total.