Liliane Bettencourt demeure sous la tutelle de sa fille et de ses petits-fils

(Christophe Petit Tesson Maxppp)

La milliardaire avait fait appel de sa mise sous tutelle prononcée en octobre et réclamait plutôt un régime de curatelle renforcée. La cour d'appel de Versailles en a décidé autrement.

Liliane Bettencourt devra donc s'y faire : c'est sa fille Françoise Bettencourt-Meyers, entourée de ses deux fils, qui continuera de gérer ses biens. L'héritière de l'Oréal aurait aimé l'en écarter et faire du seul petit-fils qui trouve grâce à ses yeux, Jean-Victor, 25 ans, son curateur. Mais la cour d'appel de Versailles a confirmé le jugement du tribunal de Courbevoie rendu en octobre dernier, qui établit de sa fille et ses petits-fils comme ses tuteurs. 

Ce scénario prive la milliardaire de tout droit de regard sur ses affaires, un rapport médical ayant établi qu'elle souffrait de "démence mixte " et "d'une maladie d'Alzheimer à un stade modérément sévère ", avec "processus dégénératif cérébral lent ". Avant le jugement, l'avocate de Françoise Bettencourt-Meyers disait espère qu'il ne viendrait pas "troubler la réconciation entre la mère et la fille ".