Les deux derniers suspects dans le double meurtre d'Echirolles, près de Grenoble, mis en examen et écroués

Des habitants d\'Echirolles (Isère) ont déposé des fleurs, mercredi 3 octobre 2012, là où ont été tués Kevin et Sofiane.
Des habitants d'Echirolles (Isère) ont déposé des fleurs, mercredi 3 octobre 2012, là où ont été tués Kevin et Sofiane. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Les deux jeunes ont été mis en examen pour "assassinats" et placés en détention provisoire.

ECHIROLLES - Les deux derniers suspects de la rixe qui a coûté la vie à deux jeunes vendredi 28 septembre à Echirolles (Isère), près de Grenoble, ont été mis en examen pour "assassinats" et placés en détention provisoire, a indiqué vendredi 5 octobre le parquet.

Les deux hommes, ainsi que huit autres jeunes mis en examen et écroués, sont soupçonnés d'avoir participé au double meurtre, avec usage de couteaux, de manches de pioche, de bâtons ou encore d'un marteau, vendredi dans un parc.

Que sait-on de ces deux suspects ?

Les deux jeunes hommes âgés de 18 et 20 ans, déjà connus pour des faits de violence, "n'ont pas souhaité s'exprimer sur le fond dossier", a rapporté le parquet. L'un des deux, qui aura 21 ans fin octobre, est qualifié d'"ultra-violent". Il a été jugé en août pour avoir agressé au couteau un homme à un distributeur automatique, à Grenoble. Jugé en comparution immédiate, le tribunal l'avait relaxé mais le parquet avait fait appel de cette décision. 

Le second, âgé de 18 ans, s'est rendu jeudi après six jours de fuite. Il avait été condamné en mai dernier à 18 mois de prison, dont 6 mois ferme, pour avoir porté deux coups de couteau à la main et à la cuisse d'un vigile d'un supermarché à Echirolles. Il était sorti de prison la semaine précédente, quelques jours seulement avant le meutre des deux jeunes. 

Qui a porté les coups mortels ?

Selon les informations de France 2, le rapport d'autopsie révèle que deux couteaux ont été utilisés pour tuer Sofiane et Kevin. Un témoin sous X a par ailleurs désigné une personne nommément comme étant l'auteur des coups de couteau.

En tout, dix personnes ont été mises en examen dans cette enquête visant à déterminer les auteurs des coups qui ont provoqué la mort vendredi des jeunes Kevin et Sofiane. L'autopsie a révélé mardi que Sofiane avait été atteint de 30 coups de couteau, tandis que Kevin en avait reçu huit. 

Selon le correspondant de France 2 à Lyon, l'avocat du jeune homme de 18 ans, Me Florent Giraud, a déclaré : "Mon client aurait donné des coups de poing mais il n'était pas armé et il n'a pas donné de coups mortels." "Il a expliqué lors de sa garde à vue qu'il était intervenu lors de la dernière rixe qui était déjà en cours, et qu'il avait pris la fuite avant la fin", a poursuivi l'avocat.

Le procureur de Grenoble avait déjà affirmé, au sujet des huit personnes déjà écrouées, que toutes avaient "participé de façon directe à la mort des deux victimes".

Vous êtes à nouveau en ligne