Les deux auteurs de l'attaque de Sarcelles sont toujours en fuite

François Molins, le 10 octobre 2012.
François Molins, le 10 octobre 2012. (FRED DUFOUR / AFP)

Le procureur de Paris confirme dans un interview au JDD que les deux hommes ne font pas partie des personnes interpellées dans l'enquête sur la cellule islamiste cannoise.

ANTITERRORISME - Le démantèlement début octobre d'une cellule islamiste cannoise n'a pas permis d'arrêter les auteurs de l'attaque d'une épicerie casher à Sarcelles (Seine-Saint-Denis) le 19 septembre. Le procureur de Paris, François Molins, l'a confirmé dimanche 14 octobre dans un interview au Journal du dimanche.

"Dans l'enquête sur Sarcelles, autant nous avons identifié la personne qui a fait les repérages, autant nous savons que M. Louis-Sidney a vraisemblablement manipulé l'engin, autant il nous 'manque' encore les deux personnes qui l'ont lancé", a-t-il déclaré au Journal du Dimanche.

"D'après les témoignages, d'après les vidéos de surveillance et les éléments matériels de l'enquête, les deux jeunes, un Noir et un Blanc, qui ont lancé la grenade sont encore dans la nature", a-t-il ajouté. Mercredi lors d'un point-presse, M. Molins avait été moins affirmatif, indiquant seulement que les auteurs de l'attaque à Sarcelles (Val-d'Oise) étaient peut-être toujours en fuite.

Vous êtes à nouveau en ligne