Le petit-fils de Christian Iacono entame une grève de la faim

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Durant 11 ans, il avait accusé son grand-père de l’avoir violé. Avant de se rétracter. Gabriel Iacono entame une grève de la faim devant le Palais de justice de Grasse, "seule façon d’obtenir la libération de (son) grand-père", dit-il.

"Le parquet continue à s’acharner sur mon grand-père", dénonce Gabriel Iacono, au micro de France
Bleu Azur.

Comme il l’avait annoncé il y a quelques jours, le petit-fils de l’ex-maire de
Vence a entamé une grève de la faim, devant le Palais de justice de Grasse. "Je
me battrai jusqu’au bout",
promet-il, avant d’ajouter : "Et
si on ne m’écoute pas, on me retrouvera à l’hôpital ou à la morgue"
.

Incarcéré quatre fois et libéré
trois fois en raison des doutes qui pèsent sur sa culpabilité, Christian
Iacono, 77 ans, est de nouveau en prison. Le juge d’application des peines de
Grasse s’était prononcé la semaine dernière en faveur de sa libération, mais le
parquet avait aussitôt fait appel.

L’ex-maire de Vence a été condamné
à deux reprises à neuf ans de réclusion criminelle, malgré les rétractations de
son petit-fils, aujourd’hui âgé de 21 ans.

Son dossier doit de nouveau être examiné par la justice le 13 mars, cette fois
par la chambre de l’application des peines de la cour d’appel d’Aix-en-Provence
qui se prononcera sur sa libération conditionnelle ou son maintien en
détention.

Le 23 janvier dernier, la commission de révision des condamnations pénales
avait ordonné un supplément d’information, et rejeté une requête de suspension
de peine.

Vous êtes à nouveau en ligne