Le parquet requiert le renvoi en correctionnelle de François Pérol

(L'ex-secrétaire général adjoint de l'Élysée, François Pérol, a été mis en examen début février pour prise illégale d'intérêts, quatre ans après sa nomination controversée à la tête du groupe bancaire BPCE © Maxppp)

Le parquet national financier (PNF) a requis vendredi le renvoi en correctionnelle de François Pérol pour prise illégale d'intérêts, quatre ans après sa nomination controversée à la tête du groupe bancaire BPCE.

Mis en examen début février pour "prise illégale d'intérêts", quatre ans après sa nomination controversée à la tête de la BPCE, François Pérol risque la correctionnelle. Le parquet national financier vient en effet de requérir ce vendredi son renvoi devant les juges. 

 

François Pérol est soupçonné d'avoir accepté de prendre la tête du groupe bancaire issu du mariage entre la Banque populaire et la Caisse d'épargne en février 2009, alors qu'il avait suivi le dossier à l'Elysée en tant que secrétaire général adjoint en charge des dossiers économiques, sous Nicolas Sarkozy.

La prise illégale d'intérêts est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 500.000 euros d'amende.