Le néonazi arrêté en Corrèze nie tout projet terroriste

Le musicien de black metal Varg Vikernes photographié en prison, dans les environs d\'Oslo (Norvège), en 1999.
Le musicien de black metal Varg Vikernes photographié en prison, dans les environs d'Oslo (Norvège), en 1999. (AFP)

Varg Vikernes se présente comme "un survivaliste". La garde à vue de son épouse a été levée.

Le néonazi norvégien Varg Vikernes, arrêté mardi 16 juillet en Corrèze avec son épouse française Marie Cachet, n'avait aucun projet terroriste et se montre coopératif, a déclaré mercredi son avocat, Julien Freyssinet.

Ce dernier a justifié sur BFMTV l'achat par l'épouse de son client de quatre fusils, dans un cadre légal, par "la philosophie de vie choisie par le couple : le survivalisme". Selon ses explications, il s'agit notamment de vivre en autarcie et par conséquent devoir chasser pour se nourrir. La garde à vue de Marie Cachet a été levée mercredi soir.

Le ministère de l'Intérieur, Manuel Valls, avait affirmé mardi que ce "proche de la mouvance néonazie" était "susceptible de préparer un acte terroriste d'envergure" et "constituait donc une menace potentielle". Il avait toutefois précisé par la suite qu'aucune cible ni projet précis n'avaient été identifiés.

 

Vous êtes à nouveau en ligne