Le Dr Delajoux évoque les problèmes d'alcool de Johnny

(LAZAR SIPA USA)

Devant le tribunal correctionnel de Paris, le Dr Stéphane Delajoux, qui poursuit Jean-Claude Camus, pour diffamation et injure, a évoqué les problèmes d'alcool de Johnny. Selon le chirurgien l'alcool aurait joué un rôle dans les complications postopératoires du chanteur en 2009.

L'affaire remonte à la fin

  1. Au mois de décembre, Johnny Hallyday, qui souffre d'une hernie discale,
    est opéré à Paris par le docteur Stéphane Delajoux. Quelques jours plus tard,
    le chanteur s'envole pour les États-Unis pour se remettre. Il est hospitalisé en urgence à Los Angeles et opéré une nouvelle fois.

L'affaire se met alors à ressembler
à une affaire d'État et entraîne une avalanche de déclarations. Ainsi,
Jean-Claude Camus – producteur de Johnny – qualifie l'opération menée par
Stéphane Delajoux
de "massacre" et raconte que les médecins
américains parlent de leur confrère français comme d'un
"boucher". Stéphane Delajoux attaque alors Jean-Claude Camus pour
diffamation et injure.

Lors du procès, qui s'est tenu vendredi devant le tribunal
correctionnel de Paris, Stéphane Delajoux est revenu sur cette opération. Il a
expliqué que les complications étaient dues à "l'alcool consommé" par
le chanteur. Selon le chirurgien, après avoir été
opéré à Paris, Johnny n'a "pas voulu respecter ses consignes" .
"Il était très alcoolisé" et voulait, "à la suite de
l'opération, retourner à la Maison du caviar pour y boire de la vodka",
 a précisé le chirurgien expliquant à la barre :  

 "C'était impossible de le retenir"

En revanche, raconte Stéphane Delajoux, une fois
arrivé à Los Angeles, Johnny "a décidé de ne plus boire d'alcool ". Mais dans les "48
premières heures", "un syndrome de sevrage s'est installé"
avec
des symptômes de "sudation", de "tremblements" et de "manque".

Rappelant le contexte de l'époque,
Stéphane Delajoux affirme avoir été "accusé d'avoir massacré l'idole
nationale"
. "Ca a été très dur moralement, ça a été horrible" , a
déclaré le docteur Delajoux. Il a expliqué avoir dû ensuite partir chaque
semaine à Athènes pour opérer, car il n'avait "plus de patients à Paris" . Le docteur Delajoux réclame
145.000 euros de dommages et intérêts au producteur.

 

Vous êtes à nouveau en ligne