Divorce des couples binationaux : une situation difficile pour les enfants

FRANCE 3

France 3 est allée à la rencontre de Brigitte Rozen, avocate, spécialisée en droit de la famille. Elle revient sur la garde des enfants, lors du divorce d'un couple binational.

On apprenait lundi 6 avril que Maude Versini avait trouvé un accord avec son ex-mari et récupérait la garde de ses enfants, après trois ans de combat. Ils étaient retenus par leur père, le Mexicain Arturo Montiel, dans son pays. Interrogé par une équipe de France 3, Me Brigitte Rozen, avocate spécialiste en droit de la famille, pointe du doigt les difficultés supplémentaires rencontrées lors d'un divorce lorsque l'un des parents est originaire d'un pays étranger, hors de l'Union européenne.
"C'est encore plus compliqué, avec d'autres pays qui ne sont donc ni la France, ni l'Europe, parce que le type même de droit peut ne pas être le même", précise l'avocate.

L'intérêt de l'enfant perdu de vue

Ces cas rendus très complexes par des lois qui ne sont pas les mêmes dans les pays respectifs des parents font souvent perdre de vue l'intérêt des enfants. "Lorsqu'on se situe dans des conflits de lois, dans des conflits de tribunaux (..) on ne va pas directement à l'essentiel qui est 'quelles sont les mesures les moins douloureuses et les plus adaptées pour le ou les enfants ?'', détaille l'avocate.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne