La vidéo posthume de Coulibaly révèle des complicités

(Capture d'écran de la vidéo posthume postée dimanche sur Internet montrant un homme ressemblant à Amedy Coulibaly © DR)

Dans une vidéo posthume postée dimanche sur Internet, Amedy Coulibaly revendique les attaques de Montrouge et de la Porte de Vincennes. Ce document est un élément clé de l’enquête.

Dimanche matin, une vidéo posthume du terroriste Amedy Coulibaly a été mise en ligne sur Internet.  Cet enregistrement vidéo d’un peu plus de 7 minutes a été authentifié par la section antiterroriste du parquet de Paris. Cette vidéo, mise en ligne depuis la France ou depuis l’étranger, révèle d’abord qu’Amedy Coulibaly a bénéficié de complicités. Elle montre en effet des éléments postérieurs à sa mort, notamment des séquences filmées de l’assaut du supermarché cacher.

Cette revendication prouve qu’au moins un complice a non seulement reçu les séquences vidéo postées par Coulibaly avant le massacre, ou qu’il les a peut-être lui-même filmées. Les services de police veulent savoir si le ou les complices qui ont signé cette vidéo de revendication sont en France ou à l’étranger.

Un lien avec une explosion à Villejuif jeudi

La vidéo de Coulibaly apporte aussi une autre révélation. Lui ou ses complices revendiquent l'explosion d'une voiture dans une rue de Paris. Les enquêteurs relient cette revendication à l'explosion d'une voiture à Villejuif jeudi dernier et qui n'avait fait aucun blessé.

Dans cet enregistrement,  Amedy Coulibaly explique aussi comment il a coordonné son action avec celles des frères Kouachi, les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo .

►►► A LIRE AUSSI | De nouveaux éléments dans l'enquête sur les attaques terroristes

Vous êtes à nouveau en ligne