La radiation de Nicolas Bonnemaison effective dès ce mardi

(© MaxPPP / Le personnel hospitalier, qui travaillait au côté du Dr Nicolas Bonnemaison, a largement soutenu l'urgentiste.)

La radiation du Dr Nicolas Bonnemaison, prononcée par le Conseil de l’Ordre national des médecins le 15 avril, a pris effet ce mardi. Et ce, malgré l’acquittement du médecin urgentiste de l’hôpital public de Bayonne mercredi dernier.

 Acquitté mais radié, le Dr Nicolas Bonnemaison ne peut désormais plus exercer sa profession. Et pour cause, la radiation de l’urgentiste bayonnais, prononcée par le Conseil de l’Ordre national des médecins le 15 avril dernier, deux mois avant son acquittement, prend effet ce mardi 1er juillet. Une décision contesté par Nicolas Bonnemaison. 

 

La radiation est effective "malgré la recevabilité vendredi par le Conseil d’Etat d’une requête aux fins de sursis à exécution de radiation et d'un recours au fond en cassation " a regretté Me Arnaud Dupin, son avocat. "Les recours ne sont pas suspensifs ", a-t-il également rappelé. 

L'acquittement de Bonnemaison acclamé par l'assistance 

Le Conseil national de l’Ordre des médecins dispose de 20 jours pour donner son avis sur une éventuelle suspension de la radiation, avant que le Conseil d’Etat ne se prononce.

 

Jugé pour l’"empoisonnement" de sept patients en fin de vie, Nicolas Bonnemaison avait été acquitté mercredi 25 juin par la cour d’assises des Pyrénées-Atlantiques. Une décision qui avait été acclamée par l'assistance présente lors de l’audience et qui avait relancé les espoirs des partisans de l’euthanasie