La France bloque cinq sites internet pour apologie du terrorisme

(L'Office de lutte contre la ciminalité liée aux technologies de l'information ordonne le blocage de 5 sites en France © MaxPPP)

L'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information a donné l'ordre de bloquer lundi les accès à cinq sites internet accusés de prôner l'apologie du terrorisme. Cette mesure constitue une première en France.

Dans sa lutte contre la propagation des messages à caractère terroriste, la France a décidé de bloquer cinq sites internet. Accusés de faire l'apologie du terrorisme, ils ont été rendus inaccessibles après un ordre émanant de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). Il s'agit d'une initiative inédite depuis la mise en place de cet outil administratif, le 6 février 2015. 

Un ordre de blocage

Le décret du 6 février 2015 a fixé les modalités pratiques d'un des volets de la loi antiterroriste datant de novembre 2014. Il donne une idée précise de la façon dont un site peut devenir inaccessible, en pratiquant le déférencement. L'ordre de blocage a été donné aux fournisseurs d'accès à internet par l'OCLCTIC. Dans le cas présent, la consigne, selon l'AFP, a été envoyée en fin de semaine dernière, sans autre précision. Les sociétés offrant une connexion à internet avaient ensuite 24 heures pour suspendre le référencement des adresses repérées comme étant suspectées de faire l'apologie du terrorisme. 

Selon le ministère de l'Intérieur, le blocage concerne notamment al Hayat media Center, qui serait un site chargé de la communication de Daech. Il est aussi question du site Mujjahadia 89 et de celui nommé islamic-news.info. Les motifs invoqués par la Place Beauvau pour cerner l'apologie, portent sur des images de décapitation et des discours relayant la propagande de Daech. 

Plusieurs dizaines d'autres sites pourraient être prochainement concernés par une nouvelle vague de blocages. 

A LIRE AUSSI► ►►Les mesures contre le terrorisme annoncées par Manuel Valls

Vous êtes à nouveau en ligne