L'Etat condamné à verser 3 000 euros à Marcel Campion pour "violation du secret de l'instruction"

Marcel Campion, le 19 juin 2018, à Paris. 
Marcel Campion, le 19 juin 2018, à Paris.  (JULIEN MATTIA / AFP)

La justice s'est penchée sur une série d'articles sur Marcel Campion publiés par "Le Canard enchaîné". 

L'Etat a été condamné, lundi 29 octobre, à verser 3 000 euros à Marcel Campion pour "préjudice moral" en raison de violations du secret de l'enquête ayant bénéficié à des articles publiés dans le Canard Enchaîné. L'homme de 78 ans, souvent surnommé "le roi des forains", a attaqué l'Etat en justice, s'estimant "victimes de violations répétées du secret de l'instruction et d'un acharnement judiciaire et médiatique".

Le tribunal de grande instance de Paris s'est penché sur huit articles du Canard enchaîné, publiés entre 2015 et 2017. La justice a finalement conclu que pour trois d'entre eux, il y a eu une violation du secret de l'instruction. "L'origine des informations qui décrivent dans le détail le contenu des commissions rogatoires peut être imputée aux agents du service public de la justice avec une certitude suffisante", juge, par exemple, le tribunal à propos d'un article publié 13 janvier 2016. 

Pour l'avocate de Marcel Campion, Marie-Alix Canu-Bernard, "cette décision vient pour partie en tout cas, sanctionner les inquiétants dysfonctionnements dénoncés par Marcel Campion (...) qui ont incontestablement porté atteinte à son droit à la présomption d'innocence".

Vous êtes à nouveau en ligne