L'ancien directeur de l'aéroport de Limoges jugé pour escroquerie

(BARLIER Bruno Maxppp)

L'éphémère directeur de l'aéroport de Limoges comparaît ce vendredi devant le tribunal correctionnel de la ville pour "escroquerie" et "faux et usage de faux en récidive légale". Il est poursuivi pour avoir inventé un CV et des références professionnelles pour décrocher le poste.

Il avait un excellent CV et tout un tas de certificats:
brevet militaire de pilote de chasse, diplôme de l'école militaire de l'air,
diplôme d'ingénieur de l'aviation civile, etc. Bref, à première vue, les
recruteurs avaient trouvé leur nouveau directeur de l'aéroport de Limoges en la
personne de Jean-Philippe Gaillard. Ce dernier est donc embauché début novembre
2011 pour piloter l'aéroport qui accueille 300.000 passagers par an.

11 documents falsifiés

Mais trois mois plus tard, le nouveau directeur est dénoncé :
l'homme aurait menti sur son parcours et ses onze pièces justificatives présentées lors de l'entretien d'ambahce. Il est alors mis à pied
par la CCI de Limoges, gestionnaire de l'aéroport. De son côté, le parquet
ouvre une enquête préliminaire et découvre que Jean-Pierre Gaillard apparaît
dans une autre affaire de faux à Périgueux. Condamné à cinq mois de prison en
2008, il n'avait jamais effectué sa peine.

Plusieurs fois condamné pour des impostures

Jean-Philippe Gaillard se retrouve donc une nouvelle fois
devant un tribunal correctionnel ce vendredi. Il comparaît pour "escroquerie"
et "faux et usage de faux en récidive légale" .  Car l'homme de 44 ans est habitué à ce genre
d'histoires. Il a été déjà condamné à six reprises dans les années 90 pour des faits proches. il s'est
fait passé pour un policier ou pour un commercial chez un fabricant de machines
agricoles avant de mettre l'entreprise sur la paille avec de faux bons de
commandes.

Vous êtes à nouveau en ligne