Justice : un détenu condamné à trente ans de prison libéré

France 3

Un détenu de Perpignan (Pyrénées-Orientales) condamné pour l'assassinat de son ex-compagne a été libéré jeudi 16 janvier, car son procès ne pourra pas se tenir dans un délai raisonnable.

Ramon Cortès a quitté sa cellule de la prison de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Condamné en première instance à trente ans de réclusion pour le meurtre de sa compagne, l'homme a été libéré jeudi 16 janvier. Raison de cette sortie anticipée : il attendait son procès en appel depuis près de deux ans et demi. Un délai non raisonnable selon la justice. "Je sais que mes explications aujourd'hui sont inaudibles pour la famille de la victime et pour le public, mais je dois vous demander la remise en liberté de M.Cortès", a indiqué l'avocat général, Hervé Poinot.

Un manque de magistrats

Depuis 2001, les cours d'assises doivent traiter les appels des verdicts et croulent sous les audiences. "On manque de magistrats, on manque de greffier, on manque éventuellement de salles pour juger ces procès. Donc on attend, le temps qu'il y ait de la place", avoue Céline Parisot, la présidente de l'Union syndicale des magistrats. La situation pourrait encore empirer, car une loi votée en 2019 prévoit de limiter le délai entre les assises et l'appel à seulement deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne