Justice : retour sur les grandes énigmes des disparitions familiales

Franceinfo

Franceinfo revient sur les énigmes judiciaires qui ont marqué la France. Des familles disparues dont l'enquête garde encore aujourd'hui de nombreux mystères.

La disparition de la famille Dupont de Ligonnès, l'évaporation d'un couple et de ses deux enfants il y a près de 45 ans en Charente un soir de noël 1972 ou l'énigme du Dr Godard, autant de familles disparues et d'énigmes judiciaires. Le 21 avril 2011, c'est l'horreur à Nantes (Loire-Atlantique), les corps d'une mère et de ses quatre enfants sont découverts dans le jardin de leur maison. Tous ont été exécutés par balle deux semaines avant. Le suspect numéro 1, le père Xavier Dupont de Ligonnès s'est évaporé dans la nature. On le dit criblé de dettes, son acte aurait été prémédité. Malgré les recherches et les nombreux témoignages, aucune trace à ce jour du père de famille.

L'affaire Méchinaud relancée en 2010

À Boutiers en Charente, c'est une énigme vieille de près de 45 ans. Dans la nuit de Noël 1972, la famille Méchinaud disparaît après un réveillon chez des amis. Les recherches ne donnent rien. Seule piste : Pierrette, l'épouse, avait un amant et voulait divorcer. L'affaire est relancée en 2010, plusieurs points d'eau sont sondés et des crânes retrouvés dans une forêt ne donnent aucun indice. Moins ancienne, mais tout aussi mystérieuse, l'affaire Godard, du nom du médecin soupçonné du meurtre de sa famille. Fin août 1999, le docteur Yves Godard prend la mer avec ses deux enfants. Cinq jours après, plus de trace du voilier. La femme du médecin, qui n'était pas à bord, a également disparu. Son sang est retrouvé dans la maison familiale. Rebondissement en 2000, le crâne de la fillette et en 2006, le fémur du médecin, sont repêchés. La thèse du naufrage paraît la plus probable, le corps de l'épouse et du fils n'ont jamais été retrouvés.

Vous êtes à nouveau en ligne