Justice : la libération conditionnelle de Jean-Claude Romand accordée

France 3

Jean-Claude Romand, le faux médecin condamné en 1996 à la réclusion à perpétuité pour avoir tué toute sa famille, bénéficiera d'une liberté conditionnelle. Sa demande a été acceptée par la cour d'appel de Bourges (Cher).

Après 25 années de détention, Jean-Claude Romand sera bientôt libre, après la décision de la cour d'appel de Bourges (Cher), jeudi 25 avril. En janvier 1993, l'homme avait assassiné sa femme, ses deux enfants et ses parents. Connu comme un honorable médecin travaillant à l'OMS (Organisation mondiale de la santé), il se révèle en vérité être un mythomane n'ayant jamais travaillé pendant 18 ans et extorquant des fonds à son entourage.

Des garanties d'emploi et de domicile

À l'époque, l'affaire avait frappé l'opinion publique en France. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, Jean-Claude Romand était en droit de demander une libération conditionnelle. Sa première demande avait été rejetée en septembre dernier. Considéré comme un détenu modèle, il a apporté des garanties d'emploi et de domicile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne