Les sujets du jour
Emmanuel MacronRéforme de l'écoleAffaire BenallaAffaires FillonPrélèvement à la source

INFO FRANCE BLEU. Jean-Claude Romand, condamné à la perpétuité pour l'assassinat de sa famille, demande sa remise en liberté

Jean-Claude Romand, dans le box des accusés pour l'ouverture de son procès, le 25 juin 1996 devant la Cour d'assises de l'Ain au palais de justice de Bourg-en-Bresse. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Jean-Claude Romand, condamné en juillet 1996 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat de cinq membres de sa famille en janvier 1993, a déposé une demande de remise en liberté, selon les informations de France Bleu Berry.

Jean-Claude Romand a déposé une demande de remise en liberté, a appris France Bleu Berry mercredi 5 septembre. Cet homme avait été condamné en juillet 1996 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat de cinq membres de sa famille.

Jean-Claude Romand avait menti pendant 18 ans à ses proches sur ses activités professionnelles. Il se faisait passer pour un médecin de l'Organisation mondiale de la santé alors qu'il était sans emploi. Ne pouvant plus cacher la vérité, il avait assassiné sa femme, ses deux enfants et ses deux parents les 9 et 10 janvier 1993 à Prévessin-Moëns (Ain) et Clairvaux-les-Lacs (Jura).

Sa condamnation ayant été assortie d'une période de sûreté de 22 ans, Jean-Claude Romand pouvait déposer une demande de libération conditionnelle depuis 2015.

Une libération avant la fin septembre ?

Sa requête devrait être examinée le mardi 18 septembre lors d'une audience d'application des peines à la maison centrale de Saint-Maur (Indre) où il est incarcéré, en présence de son avocat et de la juge d'application des peines du tribunal de Châteauroux.

Si elle est acceptée, et si le Parquet ne fait pas appel de la décision, Jean-Claude Romand pourrait être libéré avant la fin du mois de septembre.

Selon une source proche du dossier, jointe par France Bleu Berry, "Jean-Claude Romand peut prétendre à une telle demande", car "c'est un détenu qui ne pose aucune difficulté".