VIDEO. Couples criminels : "Comment Valérie Subra est devenue… l'appât"

À 18 ans, Valérie Subra fait des études d'esthéticienne tout en étant vendeuse. Cette jolie étudiante rêve d'une autre vie, faite de paillettes, tout en haut de l'affiche. Elle croise des hommes riches et note précieusement leurs coordonnées. Un jour, elle rencontre Laurent Hattab qui lui fera jouer un rôle… Celui de l'appât ! Extrait de "13h15 le dimanche" du 22 février.

"Valérie Subra s'était fixé comme but d'être mannequin ou actrice… enfin, d'être connue dans un certain milieu… Et puis, ce beau garçon débarque. Il est généreux et roule en voiture de sport", explique la chroniqueuse judiciaire Isabelle Dumas-Pelletier. Entre nuits blanches et vie facile, l’ambitieuse étudiante est séduite. Cette rencontre est le premier pas qui l'a menée au crime.

À 19 ans, Laurent Hattab est déjà riche, son père l'ayant mis à la tête de l'un de ses commerces. Les deux jeunes amoureux vont donc sortir dans les boîtes de nuit à la mode, passer les week-ends à Deauville… En 1984, tout va basculer dans l'horreur. Le jeune couple fait appel à un ami du garçon pour l'aider à réaliser les crimes.

Séduire pour voler et tuer !

Valérie Subra doit séduire des hommes riches dans les endroits où ils sortent et se faire inviter chez eux. Une fois dans la place, elle fait entrer ses complices qui, à deux reprises, tueront leur proie après lui avoir extorqué de l'argent. De ce drame sanglant, l'écrivain Morgan Sportès tirera L'Appât (éd. Points), publié en 1990 : un livre-enquête porté à l'écran sous le même titre en 1995 par Bertrand Tavernier.

"Je ne suis pas sûre que s'il n'y avait pas eu les faits qui leur ont été reprochés, ils seraient restés ensemble", estime Isabelle Dumas-Pelletier, auteure de Rendez-vous d'enfer, le procès de Valérie Subra (éd. J'ai lu)… Celle qui a été l'appât a aujourd'hui refait sa vie à l'étranger.

Vous êtes à nouveau en ligne