Hippodrome de Compiègne : un syndicat demande l'annulation de la vente

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Un syndicat de l'Office national des forêts saisit le tribunal administratif de Paris pour annuler la vente de l'Hippodrome de Compiègne entachée selon lui de nombreux motifs de nullité. Deux instructions sont déjà ouvertes dans cette affaire.

Dans sa requête de 36 pages, le Snupfen (Syndicat national unifié des personnels des forêts et
de l'espace naturel) dresse la liste des vices de procédure qui ont, selon lui, entaché la cession de gré à gré de l'hippodrome, citant notamment l'absence de loi préalable à la vente, l'absence de publicité et de mise en concurrence, le "prix dérisoire" ou encore la "violation de dispositions réglementaires, législatives et constitutionnelles en vigueur" .

Cette vente controversée fait déjà l'objet de deux instructions. La première pour "prise illégale d'intérêt" par la Cour de justice de la République (CJR) s'intéresse spécifiquement au rôle d'Eric Woerth. La seconde couvre le volet non-ministériel de l'affaire. Fin juillet un rapport d'expert blanchissait Eric Woerth. Selon Philippe Terneyre, professeur agrégé de droit public à Pau, Eric Woerth, alors ministre du Budget, était dans son droit.

Vous êtes à nouveau en ligne