Henri Guaino mis en examen pour des propos sur Dominique Strauss-Kahn

Le conseiller spécial du président Sarkozy, Henri Guaino, aux journées parlementaires de l\'UMP, le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Baroeul (Nord).
Le conseiller spécial du président Sarkozy, Henri Guaino, aux journées parlementaires de l'UMP, le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Baroeul (Nord). (MAXPPP)

L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy est accusé de complicité de diffamation après des commentaires sur les affaires du Carlton et du Sofitel.

JUSTICE - L'ancien conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, a été mis en examen pour complicité de diffamation pour des propos sur Dominique Strauss-Kahn, a-t-on appris mardi 6 novembre. Datée du 10 octobre, la mise en examen est automatique dans le cadre de la procédure choisie par la défense de DSK, à savoir une plainte avec constitution de partie civile.

Sur l'antenne de Paris Première, le 18 novembre 2011, Henri Guaino avait parlé de l'affaire dite du Carlton de Lille. Le conseiller spécial avait également commenté l'abandon des poursuites pénales à l'encontre de l'ancien patron du Fonds monétaire international dans l'affaire du Sofitel de New York. 

Selon Richard Malka, avocat de DSK, ces poursuites établissent "qu'on ne peut pas dire n'importe quoi sur n'importe qui". Henri Guaino "s'expliquera sur ce qu'il a voulu dire et comment ça a été interprété" si ce dossier "va jusqu'au bout", a pour sa part réagi son avocat, Philippe Blanchetier.

Vous êtes à nouveau en ligne