DIRECT. Procès Heaulme : "J'ai vraiment l’impression qu’on est en train de faire mon procès", déplore Patrick Dils

Francis Heaulme dans le box des accusés, au premier jour de son procès, le 25 avril 2017. 
Francis Heaulme dans le box des accusés, au premier jour de son procès, le 25 avril 2017.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

Condamné à perpétuité en 1989 pour le double meurtre, Patrick Dils a été acquitté en 2002, au terme de trois procès. Il a été entendu mercredi par la cour d'assises de Moselle. 

Deuxième jour au procès de Francis Heaulme. Devant les assises de la Moselle, le "routard du crime" est jugé pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986. Patrick Dils, condamné et emprisonné pour ces faits, avant d'être innocenté, a témoigné, mercredi 26 avril. 

Une audience suivie sur franceinfo.fr, grâce notamment à nos envoyées spéciales Violaine Jaussent, Corinne Audouin et Delphine Gotchaux

"Montigny, ce n'est pas moi." Mardi, Francis Heaulme a clamé son innocence au premier jour de son procès. "J'ai commis des meurtres, je le reconnais, mais Montigny, ce n'est pas moi. Ce n'est pas moi. (...) J'ai vu le meurtrier, c'est tout", s'est exclamé l'homme déjà condamné pour neuf homicides. 

Patrick Dils entendu. Soupçonné à l'époque d'avoir commis le double meurtre, Patrick Dils avait alors avoué lors de sa garde à vue, avant de se rétracter. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1989, il est acquitté en 2002, au terme de trois procès. Il a été entendu par la cour en visioconférence mercredi. "J'ai vraiment l’impression qu’on est en train de faire mon procès", a-t-il déploré.  

Trente-et-un ans après les faits. Cyril Beining et Alexandre Beckrich, âgés de 8 ans, ont été tués à coups de pierre le 28 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz. Depuis, la justice cherche toujours à connaître le coupable et les circonstances exactes du meurtre des enfants. Ce procès est le cinquième dans ce dossier. 

Vous êtes à nouveau en ligne