DIRECT. Procès Heaulme : des anciens codétenus du tueur en série attendus à la barre

Dans ce dessin, Francis Heaulme assiste à son procès à Metz (Moselle), le 25 avril 2017.
Dans ce dessin, Francis Heaulme assiste à son procès à Metz (Moselle), le 25 avril 2017. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Le procès pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz en 1986, continue à la cour d'assises de Moselle, à Metz.

Devant les assises de Moselle, à Metz, le procès de Francis Heaulme continue. Au programme notamment jeudi 11 mai, l'audition d'anciens codétenus du tueur en série. Après s'être attardé sur les anciens suspects du meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz en 1986, le procès se concentre désormais sur Francis Heaulme. Vous pouvez suivre ses développements dans ce direct grâce à notre journaliste sur place, Catherine Fournier.

 Des enquêteurs entendus. Jeudi matin, les juges vont entendre les enquêteurs qui ont repris l'affaire après l'acquittement de Patrick Dils en 2002, notamment Laurent Iltis. Dans l'après-midi ensuite, des codétenus de Francis Heaulme, à qui ce dernier aurait fait des confidences sur le double meutre, seront à la barre. 

Des témoignages cruciaux hier. Mercredi en fin de journée, Francis Heaulme a été confronté à deux témoins qui ont assuré que, le soir du double meurtre, ils l'avaient aperçu sur le bord d'une route, le visage taché de sang, à quelques kilomètres du lieu du drame.

13h23 : "J'ai rien vu, j'étais pas là." Hier, au procès de Francis Heaulme, Henri Leclaire a clamé en boucle son innocence. Le sexagénaire, cité comme témoin, a failli être aux côtés de l'accusé dans le box avant de bénéficier d'un non-lieu en 2016, confirmé par la Cour de cassation début 2017. Je vous raconte son audition.




(FRED MARVAUX / AFP)

11h19 : Le procès de Francis Heaulme se poursuit, avec l'audition d'un enquêteur. Notre journaliste Catherine Fournier est sur place.

09h00 : Leur témoignage est l'un des éléments qui pèsent contre le tueur en série. Hier, deux pêcheurs ont raconté à la barre avoir "ramassé" Francis Heaulme avec "du sang sur le visage et les vêtements". Récit par notre journaliste Catherine Fournier.






(BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne